Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 10:17

Des chouettes hulottes, des vaches, des moustiques et la mer ! Récit d’un début séjour prometteur en Normandie.

Maman sait s’entourer de gens généreux qui lui font des propositions qu’elle ne peut refuser comme celle de « garder » une maison en leur absence ! Alors nous voilà partis sur les routes de l’Ouest direction la banlieue bucolique, vallonnée et verte, très verte, de Pont l’Evêque ! Et pour le grand amateur de fromage et de jus de pommes que je suis quel meilleur choix que cette région Normande !

vacances parc 018

Une fois n’est pas coutume, Maman nous a chargé, bagages et enfants et est partie à l’heure qu’elle s’était fixé !! Impressionnant !  Donc à peine le temps d’un petit somme et d’un film dans la voiture que déjà nous arrivions pour déjeuner dans la superbe Gentilhommière, longère de Carole, la copine de la sculpture de Maman !

Bon je ne vous mentirais pas, j’ai cherché mes cousins Maiwenn et Erwan dans la maison en arrivant, persuadé que Maman me parlait de Tata Carole ! Je me disais bien aussi je n’étais pas au courant que Tata Carole était propriétaire d’une si jolie maison normande ! Quiproquo donc !

Enfin passé ce moment de flottement et une fois les explications données photos à l’appui de qui était La Carole de la sculpture, on a vite fait le tour de la maison et de son super géant jardin qu’il faut un tracteur géant pour le tondre !! « Quelle jolie maison s’est exclamée Maman ! »,  « Super il y a une balançoire et un trampoline « avons-nous crié !! Bref tout le monde était content !

vacances parc 007

Que demande le peuple !

Maman qui devait se la jouer Shiva sécuritaire, devait nous surveiller dans ce nouvel environnement inconnu, décharger la voiture, préparer le déjeuner fissa parce qu’on avait faim – mais pas envie de descendre du trampoline !! – qu’elle voulait faire les lits pour ne pas avoir à les faire dans le stress, faire la liste des courses pour la semaine, ranger nos affaires, nous faire des câlins, nous prendre en photos dans ce décor, nous montrer les vaches du champ d’à côté, les énormes courgettes à récolter dans le jardin de Carole – qui en a planté mais qui n’aime pas ça !!! Bref on a réussi à faire ça dans tous les sens mais sans casse, sans perte, avec joie et bonne humeur !

Bon il a fallu que Maman fasse la grosse voix pour qu’on passe à table, parce que les DVD d’Appoline avaient l’air bien sympas, mais on a bien participé en débarrassant nos bols/assiettes et fourchettes !

Et puis comme faire du trampoline encore, et encore, nous semblait être une bonne idée après le déjeuner, bah Maman qui voulait boir un caf tranquille n’a même pas essayé de nous faire comprendre que sauter après déjeuner c’était pas très raisonnable ! Non elle voulait juste «  faire une pause 5 minutes !

vacances parc 024

vacances parc 023


Elle se faisait la réflexion que tout ces petits moments simples et de bonheur comme nos rires naturels et libres lorsqu’à chaque bond sur le trampoline on avait l’impression de voler, que toutes ces découvertes quotidienne : un nouveau mot mis sur un objet, ce nouveau goût d’aliment qu’on refusait juste de mettre dans la bouche parce qu’il était vert, orange ou rouge, la sensation de l’herbe épaisse et humide sous les pieds, toucher le museau d’une vache, goûter du pont l’évèque pour la première fois, tout ça était si magique ! Et quelle chance malgré la fatigue d’avoir tout fait toute seule de partager ces moments avec nous, de rire à nos petites mimiques , moues et petites déformations de mots, expression !

Ainsi quand pour courir comme un sprinter je me mets en position – effet JO oblige - je dis «  Adémarque, prêt, parté ! », ou que je prononce «  Maingtenant avec un g très prononcé pour Maintenant » tout ça elle le note ..en souvenir pour qu’on ait une trace de tout ça !

Quand je lui demande comment je vais faire demain pour étaler ma serviette sur la plage et qu’après un temps de pause je réponds « ah je sais, je vais l’étaler avec du beurre » bah forcément ça la fait rire !

Enfin passés ces moments de détente, faut bien s’atteler au ravitaillement des troupes, c’est qu’on reste une semaine nous !!

Et comme on a choisi de s’endormir pendant le trajet entre la maison et Pont L’Evêque à tout juste 10 min, Maman se l’est joué touriste américaine : visite de la ville en voiture, et poussant le ridicule jusqu’à prendre des photos en voiture ! Et comme on était au frais à l’ombre dans la voiture, elle a poussé l’inconscience jusqu’à nous laisser toute fenêtre ouverte, pour aller chercher pain, gâteau, et chocolat chez un MOF ( Meilleur Ouvrier de France), cidre et poiré chez un caviste et légumes de saison chez le primeur !! Vous vous rendez compte, nous abandonner comme ça !! Et bah nous, NON ,on s’est rendu compte de rien ! Et quand elle nous a réveillé tout sourire, avec des bisous et de l’eau pour nous rafraîchir, on était direct partants pour la glace et le tour de manège sur la place du marché si étonnante avec sa caserne de pompiers partageant l’espace avec les campings cars, la poissonnerie, les boulistes, et les mobylettes et scooters pétaradants !

vacances parc 031

Et puis comme le ravitaillement ne pouvait pas avoir lieu que chez les commerçants de la rue principale, on est allé compléter ça dans un petit hyper, où on s’est fendu la poire (et cassé les oreilles de Maman) en rigolant à gorge déployée dans le caddie !

Autant vous dire que prendre l’apéro dans le jardin, après avoir déchargé les courses (Moi je dis « Maman tu veux que je t’aide à télécharger les courses ? – geek moi ?!!) C’était bien agréable malgré l’humidité qui montait ou tombait ( va savoir, ici c’est pas comme le Gers c’est humide de partout !!)

On s’est régalé d’un filet mignon que Maman avait préparé avant de partir de Paris, de quelques pates et courgettes et d’un super Royal MOFien- un délice, et après un bain douche bien mérité et un enfilage solo de pyjama (un peu à l’envers pour Lou)  on a vite pris nos marques dans la chambre d’Apolline !

vacances parc 003

Alors comme Morphée nous a vite emportés (après un petit  DVD quand même !) Maman est restée seule à écouter les bruits de la campagne normande. Là le cri d’une chouette qui passe à l’attaque et mange sa proie dans le pommier pas loin, les grenouilles et crapauds qui s’en donnent à cœur joie dans le ruisseau en bas du terrain, nuées bourdonnantes et vrombissantes d’insectes de toutes tailles et de tout dard ou trompe à piqûre qui se ruent vers la lampe extérieure! Et puis s’il y a la nature, Maman dans une maison au milieu des champs, avec pour tout voisins vaches, moustiques et chouettes hulottes, et pas de bruits de voiture ou de rue, bah elle écoute la maison, et comme ici c’est le bois qui craque… elle flippe un peu ! Et si là tapi dans le noir, sous le saule pleureur, il y avait un sérial killer !! Qui sait l’exploitant de pommes hors saison il découpe peut-être les touristes en quartiers !!!  Bref en bonne citadine, Maman s’est endormie en regardant un film - LOL avec Sophie Marceau, et s’est dit qu’à 40 ans elle voudrait elle aussi être belle - et donc qu’elle se ferait opérer du ventre malgré sa peur !

Nous on dormait profondément bercé par le hululement de la chouette, en ayant hâte d’être à demain pour faire du trampoline, et surtout aller à la mer !! Ca commence bien ce séjour en Normandie !

Partager cet article

Repost 0
Published by marianneaime - dans Pour tous
commenter cet article

commentaires